Tous les articles par ensemblevenissieux

conseil du 09/10/17 – Adhésion au sygerly

Pascal Dureau

Madame le Maire, mesdames et messieurs les élus, mesdames messieurs

Ce rapport nous vante les mérites d’une gestion commune des achats de l’énergie.

Notre groupe ensemble pour Vénissieux ne peut que souscrire à cette démarche mais la question est de comprendre pourquoi ce qui est bon pour l’achat d’énergie devient subitement inacceptable pour les autres missions que les communes partagent entre elles?

Prenons l’exemple de la restauration scolaire…

Comment faites vous pour utiliser la subvention de La dotation de la politique de la ville destinée à réduire la perte de chances des habitants vivant dans les quartiers les plus pauvres, pour doter la ville d’un établissement obsolète dès sa conception,

Comment faites vous pour ne pas envisager une politique commune avec nos voisins, comme pour le SIGERLY?

Comment faites vous nous présenter des démarches vertueuses que vous n’appliquez que sur certains dossiers?

S’agit il de choix politiques et alors est ce pour justifier de choix de ne pas proposer d’alternatives alimentaires conformes au desiderata des populations?

Notre groupe Ensemble pour Vénissieux a fait le choix dans sa programmation de proposer aux enfants des écoles un menu à double choix, avec et sans  viande,  à tous les repas.

Ce choix n’a rien de compliqué c’est celui que vos agents ont tous les jours au self service inter entreprise auquel nous déjeunons ensemble tous les jours avec votre directeur des services

. Ce choix n’est pas dispendieux je paie mon repas moins cher que celui fabriqué par la cuisine centrale et les employés de la Mairie comme moi pouvons gager de la qualité des repas.

Non madame le Maire ce double discours cette pensée fluctuante ne passe pas, ne passe plus. Vous  n’avez plus de base électorale et maintenant franchissez les limites morales.

Ces dérives et atermoiements ne sont pas dignes de la gestion d’une ville de bientôt 75 000M habitants.

conseil du 09/10/17 – pacte de cohérence métropolitain

Lotfi Ben Khelifa

Madame le Maire,

 

Le pacte de cohérence métropolitain instaure une contractualisation entre la ville et la métropole sur l’exercice d’un certain nombre de compétences.

Cette délibération est la suite logique de la loi qui crée la Métropole, la nouvelle collectivité locale qui remplace la communauté urbaine et le département

Articuler les missions de 2 collectivités qui agissent sur un même territoire – la métropole et les communes – est indispensable pour l’amélioration du service rendu aux habitants et aussi, pour gagner en efficacité.

L’objectif était de faire plus simple, plus fluide, plus efficace…

Mais à Vénissieux, tout est toujours plus compliqué, plus long, plus inutile…

Vous avez d’abord tenté de ré-écrire le pacte de cohérence à la “sauce vénissiane”.

Ce texte avait été produit à la métropole de manière trans-partisane, au delà de tout clivage politique.

Mais vous vouliez y ajouter votre touche communaliste…. tout en sachant pertinemment que vos amendements seraient refusés

Une belle opération communication dont vous êtes devenue spécialiste, mais tout à fait inutile

Que de temps perdu par Vénissieux, que de frustration pour les fonctionnaires de la ville de faire un travail conséquent qui finira dans une corbeille,

Vous avez ensuite fait des pieds et des mains pour conserver la maîtrise du réseau de chaleur alors même que la loi disait explicitement qu’il devait revenir à la métropole.

Deux ans après, le réseau est enfin géré par le Grand Lyon.

Il faut dire qu’après les pannes répétées de cet hiver durant lequel des familles entières du plateau des Minguettes et du Charréard se sont retrouvées sans chauffage ni eau chaude, vous vous êtes rendu compte que votre mairie ne savait pas gérer un tel problème.

Là encore, vous vouliez avant tout pouvoir faire croire que vous étiez à la manoeuvre en confiant la gestion de ce réseau à une entreprise baptisée “Vénissieux Energie”

la communication, toujours la communication…

Mais la loi vous rattrape et la compétence du réseau de chaleur de Vénissieux est bien aujourd’hui transférée à la métropole.

Que de temps et d’énergie perdus pour défendre « bec et ongle » la gestion du réseau de chaleur, qui finalement 2 ans après vos gesticulations et vos incantations, revient à la métropole. Quel gâchis et quelle énergie dépensée en pure perte.

S’agissant du pacte de cohérence, il avait été demandé à chaque conseil municipal de se prononcer sur 21 propositions de synergie faite par la métropole

À Vénissieux, la majorité municipale a pris le parti de mener un travail en dehors du conseil municipal, comme à son habitude en se  concertant uniquement entre élus qui comptent  : le maire, le vice maire et le directeur des services.

Décider à trois, c’est votre sens tout à fait particulier du travail collaboratif et de la concertation…

Et comme il fallait bien répondre au grand lyon, vous avez choisi de contractualiser  dans 6  domaines de l’action publique locale.

Rien d’exceptionnel, rien d’ailleurs qui ne se fait déjà.

Mais comme cette délibération doit déboucher sur une signature du maire de Vénissieux et du président de la métropole, notre groupe Ensemble pour Vénissieux votera bien entendu ce rapport !

La maire au Mc Do ?

Les pouvoirs des conseillers municipaux de l’opposition sont, il faut l’avouer, assez limités par le code des collectivités locales. Nous pouvons voter contre les rapports, nous exprimer en conseil municipal, et – normalement – publier des tribunes dans le journal municipal.

Mais nous pouvons aussi demander à consulter les documents comptables et financiers de la mairie pour nous assurer de la bonne gestion de la collectivité.

C’est ce que nous avons fait.

Comme rien n’est simple à vénissieux, nous n’avons d’abord pas eu de réponse. Nous avons donc dû saisir la CADA, la commission d’accès aux documents administratifs, qui nous a donné raison et a contraint les services municipaux à nous ouvrir leur portes.  

Continuer la lecture de La maire au Mc Do ?

Le crépuscule de Vénissieux (une enquête de Médiacités)

 

Médiacités est un nouveau journal en ligne (et payant) centré sur l’actualité des grandes métropoles françaises.

Leur manifeste donne tout de suite la couleur :

Nous croyons que la presse doit jouer un rôle de contre-pouvoir au niveau local. Lutter contre la constitution de baronnies, déverrouiller les systèmes quels qu’ils soient et endiguer la défiance généralisée qui mine notre démocratie.”

Lorsqu’ils nous ont contacté pour l’enquête qu’ils menaient sur le lent crépuscule des banlieues rouges lyonnaises, nous avons sauté sur l’occasion.

Nous avions tant à dire sur la façon dont notre ville est (mal) gérée ! Continuer la lecture de Le crépuscule de Vénissieux (une enquête de Médiacités)