Archives pour la catégorie Conseil municipal

conseil du 08/04/19 – Acquisition du groupe pyramidion par la sacoviv

Lotfi Ben Khelifa

Le pyramidion, appelé aussi benben en égyptien ancien, est un élément pyramidal couronnant le sommet d’une pyramide ou d’un obélisque.

Le sommet de l’obélisque de la place de la concorde est surmonté d’un pyramidion recouvert de feuilles d’or

A vénissieux, le pyramidion est un ensemble immobilier qui appartient à Alliade Habitat et que la Sacoviv souhaite racheter.

Vous nous demandez de garantir l’emprunt nécessaire à cet achat, mais vous ne nous dites pas pourquoi il faudrait maintenant, tout de suite procéder à cette acquisition.

Le principe d’un seul propriétaire par îlot garantie une meilleure gestion

?  

Nous devrions nous attendre à de nombreuses ventes et achats, car dans une ville, il est particulièrement rare qu’il y ait un seul propriétaire par îlot.

Mais il est vrai que si la sacoviv possédait tous les ilots et tous les immeuble de vénissieux, les choses seraient plus simple

Surtout pour vous !

En fait, tout le monde sait ici que la simplicité de gestion n’est pas la vraie raison.

La vraie raison, c’est la loi Elan qui oblige les organismes de logement social et les sociétés d’économie mixte de petite taille (dont fait partie la Sacoviv) à se regrouper.

Dans l’agglomération, la Sacoviv avec 1 800 logements est nain, entouré des géants Alliade (43 000 logements) ou Lyon Métropole Habitat (33 000 logements).

Comme la mairie n’a pas envie de perdre cet outil politique, vous faites tout pour éviter une fusion.

Vous imaginez monter une “société de coordination” avec la SACVL (Lyon) et la SVU (Villeurbanne), mais personne n’a donné son accord pour aller dans cette nouvelle usine à gaz.

Alors vous essayez une autre voie : grossir très vite et par tous les moyens en achetant des pans entiers d’immeubles.

Mais non seulement cette stratégie est dangereuse car elle va plomber les finances de la Sacoviv, mais elle est inutile.

La sacoviv sera toujours trop petite pour rester autonome, et elle sentira toujours trop le souffre pour attirer d’autres bailleurs dans une société de coordination.

J’imagine que les responsables de Lyon et de Villeurbanne ont lu avec attention le très long article publié mercredi par le site Médiacités

On y apprend que la Sacoviv fait du clientélisme, Qu’elle nage dans les conflits d’intérêts et que sa politique managériale est catastrophique.

On imagine que ce tableau refroidira plus d’un partenaire.

Alors vous pourrez bien tenter d’acheter tous les immeubles de tous les îlots pour régler des problème de circulation, la situation restera la même.

La sacoviv est dans l’impasse et vous n’avez aucune solution

nous voterons contre ce rapport

 

conseil du 08/04/19 – Conventionnement de la Machinerie comme scène d’intérêt national

Pascal DUREAU

Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs.

Jusqu’à ce jour nos avis ont été plutôt négatifs sur les choix de la Mairie faits pour le Projet Bizarre ! et de son regroupement avec le Théâtre sous la bannière la Machinerie présentés comme une politique d’efficience.

On rappelle que le Projet Bizarre !  est un établissement municipal établi à fin de favoriser les musiques actuelles.

Cette démarche qui s’appuyait initialement sur un projet mutualisé avec l’Epicerie Moderne, le Périscope  et le Marché Gare n’a pu voir le jour du fait d’un changement de la position de l’Etat qui refusait désormais les labellisation collectives.

Le conventionnement avec l’Etat aurait permis à chaque structure de bénéficier d’une aide de l’Etat de 75000 € minimum à 350 000 € maxi par an.

En Décembre l’Epicerie Moderne, le Périscope  et le Marché Gare ont reçu leur labellisation et leurs financements.

Qu’était il arrivé au Projet Bizarre ! ?

Bizarre ne fut pas retenu car la programmation insuffisante ne lui permettait pas de bénéficier de la labellisation et donc de la dotation….

Les choix de gestion faits par la Ville ne  le permettaient pas.

Avec ce conventionnement comme scène d’intérêt national je dois dire que mon premier réflexe a été de dire « bien joué!!! »

Cependant en recherchant ce que cette convention apporte à notre ville et qui ne figure pas dans le rapport, c’est le montant de cette subvention annuelle.

Cette subvention ne serait que de 30 000€ par an. Pouvez vous nous le confirmer?

S’agit il de 30 000 € pour les deux établissements, le Théâtre et Bizarre donc 15 000 € chacun….

Pourquoi ces éléments ne figurent ils pas dans le rapport, s’agissant du budget des Vénissians la transparence nous semble de mise.

Pourquoi le texte de la convention ne figure t il pas?

Pouvons nous voter sans connaître les tenants et aboutissants?

Décidément nous n’avons pas les mêmes valeurs démocratiques!

Nous voterons en faveur de cette demande mais finalement ce n’est pas si bien joué.

conseil du 08/04/19 – évolution du nouveau tarifs

Pascal Dureau

Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs.

les parents d’élèves qui sont encore ce soir devant la Mairie ont osé choisir pour leurs enfants et refuser ce que la mairie proposait.

D’autres villes comme Meyzieu et plus récemment Lyon ont fait le travail qu’une Mairie doit faire en adaptant leur politique à la volonté de ses habitants.

La ville de Lyon pionnière du périscolaire a fait le travail et proposé ce retour à la semaine de 4 jours sans surcoût pour les parents grâce aux dispositions du Plan Mercredi au niveau National.

A vénissieux les parents d’élève ont le sentiment que la mairie se venge en leur faisant payer et payer cher  : 300% d’augmentation en moyenne

L’accueil périscolaire mercredi après midi pour un QF supérieur à 1001 euros passe de 45,50€ à 136,50€

Les parents d’élève avaient espéré un véritable dialogue que vous leur aviez promis. Ils avaient espéré des solutions mises en avant par vos propres services et la seule réponse qu’ils reçoivent c’est une augmentation du tarif de 300%.

Ils sont là ce soir, encore une fois.

Ils veulent construire en partenariat le temps périscolaire de leurs enfants.

Ne laissez pas passer cette chance.

Nous vous proposons de refuser ce soir la poursuite de ce bras de fer en ne votant pas cette résolution.

Mesdames et messieurs les élus il est venu le temps du dialogue, votez contre cette résolution n°3 ou abstenez vous puisque le vote global est de mise sans véritable débat.

conseil du 08/04/19 – règlement de la restauration scolaire

Lotfi Ben Khelifa

Ce rapport nous confirme que la mairie de vénissieux a décidé de proposer tous les jours à la cantine des menus avec et sans viande.

Nous nous réjouissons d’une telle décision qui sera appréciée par de nombreuses familles.

Permettez moi deux remarques

La première sur la forme.

La question des menus dans les cantines scolaires n’est pas une simple décision de gestion.

C’est une question politique puisqu’elle concerne des centaines de familles à Vénissieux

C’est une question politique puisque nous nous sommes opposés ici, au conseil, à plusieurs reprises, vous et moi, madame le maire.

Nous sommes donc surpris que vous laissiez annoncer une telle décision par un de vos adjoint à l’occasion de l’inauguration de votre coûteuse cuisine centrale.

Il y a là une forme de mépris pour le conseil municipal qui aurait pu avoir la primeur de cette décision.

C’était à vous, madame le maire, d’informer le conseil municipal de ce revirement.

Et j’en viens à ma seconde remarque.

Pourquoi une telle décision ?

S’il y a bien une personne qui connaît votre position en la matière, c’est bien moi !

Vous avez toujours refusé le principe du double menu à la cantine car cela – je vous cite – “ferait rentrer le fait religieux à l’école”.

Je vous ai toujours répondu qu’il n’y avait aucune entorse à la laïcité et que le plus important était que les petits vénissians puissent tous déjeuner ensemble.

Cela fait plus de 10 ans que nous ne sommes pas d’accord.

Plus de 5 ans que nous nous opposons sur cette question

et tout à coup, vous me donnez raison ? !

Mais que s’est il passé ?

Il est bien évident que personne ici ne croit dans votre argumentaire :

Ce n’est ni la nouvelle cuisine, ni la nouvelle loi Egalim qui vous permettent ou vous obligent de mettre des menus avec ou sans viande.

Vous pouviez proposer des doubles menus avant et vous pourriez tout autant continuer à les refuser aujourd’hui.

Comment peut on changer aussi radicalement de position sur une thématique que l’on a défendu bec et ongles 10 ans durant ?

Avez vous été “forcée”, contrainte par certains de vos conseillers, d’accepter un tel revirement  ? Mais alors, avez vous encore une majorité ?

Ou alors, avez vous pensé avant tout aux élections municipales de mars 2020 ?

Et dans ce cas,  faut il comprendre que vous préférez votre réélection à la défense de vos valeurs ?

Nous ne le saurons sans doute jamais.

Mais peut être aurons nous une réponse sur une question factuelle.

Le rapport indique que les familles auront désormais le choix non pas entre 2 mais entre 3 menus !

1/ standard, 2/ avec alternative végétarienne à la viande de porc et 3/ avec alternative végétarienne à la viande.

Pourquoi avoir imaginé un menu avec “alternative végétarienne à la viande de porc” alors que le menu avec alternative végétarienne à la viande tout court pourrait tout à fait convenir ?

Ou alors, est-ce parce que la viande de porc fait partie des interdits alimentaires dans la religion juive et musulmane ?

Mais alors, prévoir une telle spécificité, n’est ce pas faire entrer le fait religieux à l’école?

Nous nous abstiendrons sur ce rapport