Archives pour la catégorie Conseil municipal

Conseil du 15/10/18  – convention d’achat entre ville de Vénissieux et le SITIV

Lotfi Ben Khelifa

Madame le maire

Puisque vous êtes très active sur les réseaux sociaux, vous connaissez sans doute la teneur de mon intervention.    

Non ?

Je la résume pour tous ceux qui n’ont ni twitter ni facebook

Grâce à un internaute vénissian nous avons découvert une énorme faille de sécurité dans le site internet de la mairie.

Le portail famille qui permet aux habitants de payer la cantine n’est absolument pas sécurisé

Non seulement il n’utilise pas le protocole httpS, mais en plus, le système informatique envoi par e-mail les identifiants et les mot de passe en clair.

Pour mieux comprendre la gravité de la situation, c’est comme si vous adressiez un courrier très personnel mais sans enveloppe, et en collant sur la lettre votre adresse  avec la clé de votre appartement scotchée.

Quasiment n’importe qui peut intercepter ces e-mail et tout connaître des familles qui ont inscrit leurs enfants à la cantines.  Sans doute jusqu’au numéro de leur carte bancaire !

cette situation a été immédiatement signalé à vos services. Pouvez vous nous confirmer que ce problème est aujourd’hui réglé ?

Conseil du 15/10/18 – Convention de participation de la ville aux dépenses de fonctionnement des écoles privées

Lotfi Ben Khelifa

Madame le Maire,

Vous nous nous demandez de voter une subvention pour le fonctionnement des écoles privées de la commune.

Nous ne pensons pas que le développement des écoles privées soient un moyen de favoriser la mixité scolaires et donc la mixité tout court.

Mais la loi est la loi et la mairie n’a pas le choix.

Le choix, vous l’aviez pourtant l’année dernière s’agissant des rythmes scolaires.

Vous auriez pu demander le passage à la semaine des 4 jours immédiatement, comme un grand nombre de parents d’élèves le demandaient.

Au lieu de cela, vous avez lancer une coûteuse étude dont nous attendons toujours les résultats.

Et puis, acculée par les parents d’élèves vous avez du vous résigner à organiser une consultation démocratique.

Mais là encore, vous n’avez pas pu vous empêcher de poser une question sous forme de menace.

 

Les parents avaient le choix entre :

– rester à la semaine des 4 jours et demi

– ou passer à la semaine des 4 jour mais payer trois fois plus cher les

activités périscolaires !

Rien ne vous impose de faire payer aussi cher ces activités périscolaires.

Vous pouvez très bien consacrer moins à la cuisine centrale et baisser les coûts du périscolaire.

Vous pouvez très bien adapter les horaires du périscolaire comme l’ont fait les autres communes et conserver la dotation de l’Etat.

ça s’appelle des choix politiques

Mais vous avez voulu faire payer ces parents qui ont osé vous défier.

Pas de chance, malgré vos menaces,  ils ont très majoritairement décidé de passer à la semaine des 4 jours.

Des parents d’élèves qui ont eu du mal à croire ce qu’ils ont lu dans le bulletin municipal Expressions.

Dans votre interview, Vous vous félicitez de cette décision  !

On croit rêver !!!

Personne n’est dupe, il s’agit d’un véritable camouflet politique.

Conseil du 15/10/18  – Chaufferie centrale

Lotfi Ben Khelifa

Madame le maire,

A Vénissieux, les conseils municipaux se suivent et… ont tendance à se ressembler.

En 2014 alors que que vous décidiez de confier à Dalkia la gestion de la chaufferie centrale, nous vous avons alerté pour vous rappeler que la compétence des réseaux de chaleur allait être confiée à la métropole.

En 2015, vous obtenez de la métropole une convention de gestion de deux ans pour continuer à avoir la main sur ce service. Les milliers de Vénissians qui ont été privés de chauffage et d’eau chaudes durants les 2 derniers hivers vous en sont encore reconnaissants.

En 2017, vous vous soumettez enfin à la loi en confiant à la Métropole la gestion du réseau de chaleur, mais vous obtenez que la société exploitante, la filiale de Dalkia, prenne le nom de Vénissieux Energie. La mairie de Vénissieux n’a plus aucun pouvoir, mais vous avez tenu à imposer le nom. Sans doute pour tromper les locataires… qui sait ?


Enfin, enfin, en 2018, vous acceptez de vous soumettre définitivement à la loi en cédant les biens immobiliers de la chaufferie centrale.

4 ans, il vous aura fallu 4 ans pour admettre l’évidence. Les réseaux de chauffages urbains doivent être géré par la métropole. Et c’est une bonne chose car cela permet une meilleure mutualisation des moyens.

Pourquoi une telle résistance ?Y a t il eu un avantage pour les vénissians ? pour les locataires ?

Personne ne comprend, à Vénissieux comme dans le reste de la métropole, les raisons de votre formidable capacité d’inertie, de blocage.

Conseil du 15/10/18  – Dotation DPV

Pascal Dureau

Madame le maire, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs

Je suis Pascal DUREAU du groupe Ensembles pour Vénissieux.

Notre groupe votera favorablement s’agissant d’une dotation de l’Etat pour la ville de Vénissieux et, pour une fois, qu’il ne faut pas la demander nous avons toutes nos chances.

Par contre puis je vous rappeler l’esprit de la DPV.

Il s’agit de la Dotation pour la Politique de la Ville.

Instaurée dans les années 1980 dans les suites immédiates des émeutes des Minguettes notamment cette dotation est attribuée aux quartiers les plus pauvres de France afin que les municipalités compensent par des équipements le handicap de ses habitants de résider dans un milieu défavorisé socialement et comme nous l’avons vu, mais aussi sanitairement.

La DPV n’est pas une cagnotte dans laquelle vous pouvez piocher pour vos trous de gestion dus à une mauvaise conduite des affaires de la Mairie.

Je ne peux que me rappeler l’effarement d’un des membres du défunt conseil citoyen lorsque je lui ai indiqué les vrais chiffres et de découvrir de quels moyens la ville était dotée pour cette mission et donc quelles priorités le conseil citoyen aurait pu désigner.

Au lieu de cela ce furent les miettes d’une gestion hasardeuse avec le Trafalgar de la Cuisine Centrale qui engloutit les espoirs des habitants des Minguettes.

Encore une fois vous ne respectez pas l’esprit de la loi et vous servez de cette somme destinée à réduire les inégalités pour boucher vos trous de gestion.

Les Habitants des zones des quartiers de la politique de la Ville doivent savoir que l’Etat a payé mais que la Mairie leur a soustrait cette aide.

Finalement on peut même se poser la question si la non prise en compte de cette politique de l’Etat par Le Municipalité actuelle, n’est pas source des malaises des habitants de ces QPV et finalement en partie responsable des incivilités répétées et du mal vivre qui y règne.