Archives pour la catégorie Conseil municipal

conseil du 08/04/19 – adoption du projet éducatif de territoire 2019-2022

Lotfi Ben Khelifa

 

Madame le maire

Au moins, on ne pourra pas dire que les vénissians ne s’intéressent pas à la politique !

Il ne se passe désormais pas un conseil municipal sans que les vénissians ne manifestent !

Il y a quelques mois, des parents d’élèves se mobilisaient pour demander le retour à la semaine des 4 jours.

Vous avez envoyé la police municipale et la police nationale

Aujourd’hui, ce sont d’autres parents d’élèves qui vous demandent un accueil pour leurs enfants tous les mercredis.

Et justement, le premier rapport au conseil municipal traite de cette question.

Le PEDT, pour projet éducatif de Territoire.

De loin, ça a l’air tout à fait sérieux.

De belles phrases avec de la “transversalité”, de “l’ambition éducative” et et beaucoup “d’acteurs rassemblés”.

Mais quand on regarde d’un peu plus près, il n’y a en fait pas grand chose.

Le périscolaire tout le mercredi comme vous le demandent justement  de nombreux parents ? Il n’en n’est pas question

La cantine pour les enfants le mercredi ? Il ne faut pas y penser. On avait cru pourtant que votre merveilleuse cuisine centrale pouvait multiplier les repas…

Un accueil périscolaire le matin dès 7h30 qui pourrait être bien utile pour tous les vénissians qui travaillent tôt ? La question n’est même pas évoquée…

J’ai bien lu votre document, j’ai bien cherché, le mot “mixité” n’est même pas cité, pas une fois

Pourtant, si vous interrogiez les parents d’élèves, si vous leur parliez, vous verriez que c’est une question qui les concerne.

Comme tous les parents du monde, les parents vénissians veulent le meilleur pour leurs enfants.

Ils veulent qu’ils s’épanouissent et qu’ils découvrent de nouveaux horizons, de nouveaux camarades…

Personne ne souhaite que l’école de ses enfants soit la reproduction de la ségrégation de son quartier

Personne ne souhaite des écoles aussi homogènes que celles de vénissieux. Les pauvres avec les pauvres, les enfants d’immigrés avec les enfants d’immigrés.

Personne ne souhaite ça, mais vous… vous ne faites rien !

Il y aurait pourtant beaucoup à faire pour améliorer la mixité dans les écoles.

Vous pourriez par exemple modifier les périmètres scolaires pour faire que certains enfants de léo lagrange soient scolarisé à Flora Tristan.

Vous pourriez travailler avec la métropole pour identifier le meilleur site pour le nouveau collège du sud-est au lieu de laisser construire à nouveau des algeco rue de la République

Vous pourriez au moins vous poser la question de la mixité scolaire…

Mais non, vous ne faites rien.

vous vous bornez à répéter des formule vides pour présenter un PEDT type qui ne donnera satisfaction à aucun parent.
Mais au fond, c’est un peu normal.

Qui parmi votre majorité à des enfants à l’école primaire publique ?

Pas grand monde en fait, alors vous continuez à administrer cette ville comme vous l’avez toujours fait.

En vous fichant des vénissians.

Nous voterons contre ce rapport

conseil du 04/02/19 – Bilan actions emploi

Rapport 14 Bilan actions emploi – Lotfi Ben Khelifa

Madame le maire,

Visiblement, l’ordre du jour de ce conseil municipal ne vous semblait pas assez important.

Vous avez donc ajouté une pseudo délibération.

Puis-je me permettre de vous rappeler que nous sommes ici essentiellement pour prendre des décisions, pour voter des délibérations.

Entendez nous bien : le travail de bilan est tout à fait nécessaire, il est même primordial si vous voulez continuer à être entendue par les vénissians.

D’ailleurs chacune de vos politiques gagneraient à être évaluées de manière indépendante.

Et tous ces bilans, toutes ces évaluations pourraient utilement être présentées à une commission générale.

Une commission générale, ce n’est pas le conseil, mais tous les élus y sont invités et on y débat, on y échange, mais sans prendre de décision.

Un vrai lieu de débat… vous devriez essayer un jour, pour voir madame le maire…

Car comment croire au bilan des actions que vous menez pour l’emploi si nous n’avons pas pu débattre auparavant de la construction d’un tel bilan.

Nous ne connaissons d’ailleurs toujours pas le budget consacré au développement économique.

la crédibilité, ça compte, vous devriez le savoir…

Par exemple, qui va croire aux conclusions de votre vaste enquête lancée en catastrophe au début de l’année.

Tous les vénissians ont été appelés à s’exprimer à cette opération intitulée « Ma commune demain, je donne mon avis ».

L’idée n’est pas à rejeter a priori.

Il est vrai que si cette enquête avait été discutée en commission générale, nous aurions pu vous suggérer d’autres questions

Il est vrai aussi que si vous aviez lancé cette enquête au milieu du mandat et non pas à quelques mois des élections,  nous n’aurions pas pensé qu’il s’agissait d’une pure opération de communication politique.

Nous avons répondu à cette enquête comme je l’espère tous les conseillers municipaux ici présents.

Les résultats, si de nombreux vénissians ont joué le jeu, seront sans doute très intéressants.

Ces résultats concernent tous les vénissians, et donc tous les conseillers municipaux.

Nous espérons donc que l’intégralité des résultats  – anonymisés bien sur – seront mis à la disposition de chacun.

C’est le sens du courrier que nous allons vous adresser.

Nous considérons en effet que les résultats de cette enquête sont des documents administratifs tels que définis par la loi du 17 juillet 1978 qui a créé la Commission d’accès aux documents administratifs

La notion de document administratif est en effet définie de manière très large : dossiers, rapports, études, comptes rendus, procès-verbaux, statistiques, directives, instructions, circulaires… qu’ils se présentent sous forme écrite, sous forme d’enregistrement sonore ou visuel ou sous forme numérique ou informatique.

Nous vous demandons donc officiellement de bien vouloir communiquer toutes les données brutes anonymisées de ce questionnaire.

Nous vous informons qu’en l’absence de réponse de votre part ou en cas de réponse négative, nous saisirons Commission d’accès aux documents administratifs.

Conseil du 04/02/19 – Avenant à la convention de la dotation politique de la ville

Rapport 4 Avenant à la convention de la dotation politique de la ville.  

Lotfi Ben Khelifa

En 2016, vous avez choisi des vénissians, visiblement, proche de votre mouvance politique faire partie du collège habitants du conseil citoyens de Vénissieux.

A l’époque, notre groupe politique avait dénoncé la manière dont ce conseil citoyens avait été constitué au mépris, des règles posées par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014.

Un vénissian, sensible à notre argumentaire, a décidé de saisir la justice pour obtenir l’annulation de ce conseil citoyen.

Le tribunal administratif a décidé d’annuler le conseil citoyen en considérant que sa composition ne lui garantissait ni indépendance, ni neutralité, ni autonomie.

Alors même que nous vous avions prévenu et averti sur le risque de l’annulation de ce conseil citoyen, vous aviez considéré que vous pouviez avoir raison contre la loi !

Le tribunal vient de vous donner tort en annulant l’arrêté préfectoral créant le conseil citoyen, et par là même, l’ensemble des travaux et avis qu’il a pu effectuer depuis deux ans.

Aujourd’hui, vous présentez ce rapport, en faisant fi, une nouvelle fois de la loi du 24 février 2014, et son cadre de référence qui vous oblige à co-construire avec les habitants et les acteurs du quartier et donc les conseils citoyen.

Cette loi dit clairement qu’il ne peut y avoir de contrat de ville s’il n’y a pas de conseil citoyen.

Or, à ce jour nous n’avons pas connaissance de la création de  nouveaux conseils citoyen

Madame, le maire, est ce que vous ne prenez pas le risque d’une annulation de cet avenant par le préfet, puisqu il n existe plus de conseil citoyen à Vénissieux ?

Ce n’est pas la première fois que nous vous alertons sur le risque d’illégalité d’une délibération.

Peut être aurez vous la sagesse de nous écouter cette fois ci ?

Nous nous abstiendrons sur ce rapport.

 

Conseil du 4/02/19 – Subvention aux associations

Rapport 3 Subvention aux associations – Pascal Dureau

Madame le Maire, Mesdames et messieurs les élus, Mesdames et Messieurs.

Depuis 5 ans nous réclamons les critères qui vous animent dans votre politique de soutien aux associations. Force est de constater que ceux ci ne nous ont toujours pas été communiqué et il faut imaginer que votre mandat se terminera sans que nous ne puissions comprendre vos intentions entre soupoudrage et choix politiciens.

Si nous pouvons interpréter le soutien différencié entre le secours catholique et le secours populaire par exemple, cela reste un présupposé et c’est bien regrettable.

Quel intérêt d’apporter moins de 250 € à 27 associations si ce n’est donner l’impression de répartir une manne royale.

En tant que conseiller municipal même si nous sommes dans votre opposition nous sommes fréquemment interpellés sur les choix de la Mairie, et ne pas avoir de réponse renforce le sentiment de la population d’une politique incohérente.

Ainsi la simple lecture d’un budget toujours en hausse depuis  cinq ans quant aux recettes n’a pas permis aux responsables des associations qui ont fait les frais des réductions imposées de leur dotation de pouvoir l’oublier.

A l’inverse les gros bataillons des financements restent un mystère quand à leur pertinence et leur bilan.

Bizarre créé par la Mairie, aurait pu bénéficier de financement de l’Etat par la labellisation Scènes de musique actuelle.

Finalement son montage et sa gestion ne permettant qu’un nombre restreint de concert lui font perdre cette possibilité et les subventions afférentes, laissant le seul financement de son action à la commune.

Bref opacité, soupoudrage, choix illisibles, gestion hasardeuse, nous amènent à dénoncer la gestion de la vie associative de votre majorité et nous refuserons de participer au vote puisqu’il n’y a aucun débat démocratique sur votre politique.