Archives pour la catégorie Conseil municipal

conseil du 15/05 – cautionnement pour la SACOVIV

Madame le Maire, mesdames et messieurs les élus, mesdames et messieurs,

je me présente Anne Cécile GROLEAS j’interviens au nom du groupe des élus socialistes et républicains ensemble pour Vénissieux.

Et enfin  pouvez-vous nous donner le nombre de logements obtenus grâce au cautionnement de la ville ,leurs affectations et les critères d’attributions ?

Il me semble que je vous les  ai déjà de nombreuses fois demandé depuis que je suis élue et qu’à ce jour je n’ai toujours pas eu de réponses.

Faut-il vous envoyer encore un courrier ?

conseil du 15/05 – protection fonctionnelle

 protection fonctionnelle des élus – Lotfi Ben Khelifa

Madame le Maire, mesdames et messieurs les élus, mesdames et messieurs,

je me présente Lotfi BEN KHELIFA, j’interviens au nom du groupe des élus socialistes et républicains ensemble pour Vénissieux.

Dans ce rapport, vous nous demandez de vous autoriser à étendre la protection fonctionnelle des élus pour que certains d’entre eux puissent poursuivre en justice   aux frais de la municipalité, comme par exemple: un internaute qui a publié sur son mur facebook un statut déplaisant.

A la différence de la délibération de 2013 sur la protection fonctionnelle, ou cette délibération devait être présentée au conseil municipal et donc rendue publique. Vous nous demandez, ou plutôt, vous nous informez que dorénavant, vous déciderez seule, dans votre bureau de poursuivre ou pas un internaute qui aurait osé vous critiquer, vous ou vos élus.

Vous nous demandez, en quelques sortes de faire disparaître des séances publiques les éventuels conflits que vous auriez avec quelques blogueurs, quelques élus d’oppositions, quelques syndicalistes ou agent la collectivité, un peu trop vindicatifs à votre goût…

Bref vous nous demandez moins de démocratie, moins de clarté, moins de liberté d’expression. Est cela votre programme législatif?

Bien heureusement, le monde bouge, et de plus en plus de peuples se sont libérés de ces systèmes politiques anti-démocratiques. De plus en plus de peuple s’expriment et agissent, se libèrent face à la dictature et au despotisme.

Sincèrement, madame le maire, nous ne comprenons pas cette délibération qui va à l’encontre du droit le plus élémentaire.

Pour nous la politique, c’est débattre ensemble sur la place publique, et non pas encombrer les tribunaux déjà saturés en utilisant l’argent de tous.

Puisque l’on s’expose, nous devrions plus facilement accepter les reproches et les commentaires de ceux que nous représentons.

Nous pourrions voter favorablement ce rapport, si vous vous engagez à mettre en place une commissions mixte, composée par l’ensemble des sensibilités politique pour statuer sur les demandes de protections fonctionnelles

Sinon nous voterons contre ce rapport qui restreint le droit de vos opposants politiques et qui vous donne les pleins pouvoirs de dépenser sans compter pour museler les vénissians.

conseil du 15/05 – Dotation politique de la ville vote

Rapport 2 : Dotation politique de la ville vote  –  Pascal Dureau – Abstention

Madame le Maire, mesdames et messieurs les élus, mesdames et messieurs,

je me présente Pascal DUREAU j’interviens au nom du groupe des élus socialistes et républicains ensemble pour Vénissieux.

Vous nous demandez d’approuver la liste des dépenses que vous avez choisi pour l’année 2017 dans le cadre du financement de la politique de la ville sur Venissieux par l’Etat. Bien évidemment, nous ne pouvons pas être contre des opérations de rénovation d’école ou de stade municipal,néanmoins, nous nous interrogeons sur vos choix et vos méthodes.

La réussite des projets implique l’association des habitants à toutes les étapes de la démarche. Ils contribuent à la définition, la mise en œuvre et l’évaluation des projets de renouvellement urbain dans le cadre du conseil citoyen.

Nous nous sommes élevés contre le simulacre de démocratie participative que vous avez bafoué en piochant dans votre comité de soutien pour constituer ce conseil citoyen.

Vous nous présentez ce jour un plan de financement des mesures politique de la ville sans nous indiquer quel a été l’avis du conseil citoyen. Avez vous consulté le conseil citoyen ou bien le bafouez vous comme vous le faites de la démocratie?

Concernant vos choix, nous vous rappelons que  la loi du 29 décembre 2014 impose que les crédits de la DPV soient inscrit dans la politique de la ville.

Vous souhaitez utiliser cette enveloppe de 1,4 million d’euros pour de la rénovation d’établissement communaux, alors que dans tout autre commune la rénovation des bâtiments communaux s’inscrit dans un plan pluriannuel d’investissement.  

En 2015, vous avez dépensé 1.2 millions d’euros dans votre superbe cuisine centrale qui ne sert des repas qu’à une extrême minorité des enfants des quartiers QPV et cette année vous “retapez” les bâtiments communaux, alors que paradoxalement vous ne cessez de dénoncer, à tort, la baisse des dotations de l’Etat. Apparement la contradiction ne vous gêne pas. Les dotations vous servent certainement à palier à votre manque d’anticipation pour l’entretien de notre patrimoine, nous l’avons bien vu avec l’épisode de l’amiante dans les écoles des Minguettes et du charréard. On attend toujours l’agenda des travaux de désamiantage des écoles

Encore une fois , vous ne respectez pas les critères pour l’attribution de la DPV, nous connaissons votre réponse….le préfet a validé mes choix….Oui mais nous doutons qu’il valide vos méthodes, qui consistent, encore une fois, à décider seule de tout, cloîtrée dans votre bureau.

Malgré tout nous allons rappeler les 7 principes qui doivent être respectés pour l’obtention de cette dotation de l’ETAT….

  • Promouvoir le territoire et la participation des habitants
  • définir les moyens permettant l’égalité des chances à l’emploi
  • permettre à chacun de se reconnaître dans le projet commun social et citoyen
  • participer à l’amélioration de la qualité de vie
  • mettre en oeuvre des projets innovant
  • inscrire une priorité à la jeunesse
  • inscrire des plans d’action de territoire

Il nous semble donc que la destination de cette enveloppe est manifestement mal utilisée.

Et bien évidemment il n’y a eu aucune concertation avec les habitants, c’est ce que notre groupe Ensemble pour Vénissieux, aurait fait à votre place.

Alors que ferons nous en 2020?

Le conseil citoyen sera constitué par tirage au sort des habitants des quartiers et sollicitation de participation. Cette participation sera assortie d’un défraiement afin de prendre en compte le temps passé par ces représentants.

Nous ouvrirons une école de la seconde chance au lieu de financer celle de vaulx en velin, nous créerons la maison de l’emploi pour rapprocher l’offre de la demande , nous créerons les condition d’une bourse aux stages pour les jeunes vénissians en favorisant réellement notre territoire QPV et grâce à de véritables partenariats d’entreprises non pas une charte bidon, et nous diversifierons le logement afin de réduire la concentration des difficultés sociales.

Nous réserverons un budget dédié pour les actions décidées par le conseil citoyen comme à Paris où il est de 5%.

Tout ceci est dans le diagnostic local partagé en 2014 que vous nous avez présenté en 2015 en conseil municipal et que vous semblez ignorer en 2016 et 2017.

Bref nous ferons ce qu’il convient de faire sur le triste constat de 2014 qui n’aura pas changé sous votre mandature.

Conseil du 15/05 – Assignation de L. Ben Khelifa

Madame le Maire, mesdames et messieurs les élus, mesdames et messieurs,

je me présente Anne Cécile GROLEAS j’interviens au nom du groupe des élus socialistes et républicains ensemble pour Vénissieux

“Agressif, menteuse, misogyne,  Vous vous souvenez ?  

C’est par ces mots que je commençais mon intervention lors du conseil de mars 2016

“Agressif, menteuse, misogyne, mais aussi tricheur, facho, malhonnête, communautariste,”

Vous vous souvenez ? Ce sont ces qualificatifs que vous utilisez quand vous parlez de nous…

En mars 2014, vous demandiez au conseil de payer les frais de justice pour poursuivre un internaute qui avait publié un statut facebook déplaisant.

Vous vous souvenez ? Nous avions voté contre car pour nous, la politique, c’est débattre ici, au conseil municipal, et non pas encombrer les tribunaux.

Le temps a passé et nous pensions que vous auriez abandonné ce type de pression.

D’autant plus, il faut le dire, que vous perdez tous les procès en diffamation que vous engagez…

Mais non. le 16 mai, demain, vous avez cité à comparaître Lotfi Ben Khelifa devant le tribunal correctionnel de Lyon pour fait d’injure publique.

Non pas parce qu’il vous a injurié publiquement, non, ce n’est pas son genre!

Vous demandez à la justice de le punir parce que deux commentaires sur sa page Facebook vous auraient manqué de respect.

Deux commentaires postés par d’autres personnes.

Vous demandez à la justice de le condamner à 6 000 euros d’amende parce qu’il n’aurait pas effacé dans la minute deux petits commentaires qui vous ont déplu.

Preuve et copie d’écran à l’appui !  On imagine vos services mobilisés pour scruter jour et nuit les comptes facebook de vos adversaires.

On les imagine sautant sur leur téléphone pour  dépêcher des huissiers de justice afin de constater la preuve du délit,

On les imagine mobilisant des avocats pour rédiger des citations à comparaître….Tous ces moyens pour quelques posts facebook…est ce vraiment sérieux?

On peut comprendre que cette débauche de moyens puisse faire peur à de simple citoyen…

Mais cette fois ci, vous avez franchi une nouvelle étape.

Ce ne sont plus de simples citoyens que vous voulez faire taire en les traînant devant les tribunaux. C’est l’un de vos conseillers municipaux. C’est à un élu du peuple que vous voulez interdire de parole.

Cette citation à comparaître est non seulement une erreur politique, mais c’est aussi une faute morale

C’est une erreur politique que d’utiliser la menace judiciaire.

Vous êtes candidates aux législatives et vous souhaitez que votre campagne ne soit pas perturbée par votre principal opposant.

Un bon petit procès le calmera”, pensez vous!

Mais espérez vous vraiment nous faire taire grâce à vos services, à vos huissiers, à vos avocats ?

Pensez vous vraiment que notre engagement au services des vénissians s’effacera devant vos menaces ?

C’est mal nous connaître !

Mais votre citation à comparaître est aussi une faute morale.

Comme des millions de Français, vous avez défilé le 11 janvier 2015

Vous, comme nous, nous avons brandi des pancartes “je suis charlie

Je suis charlie”, ça ne veut pas dire j’aime le journal charlie hebdo.

On peut même détester ce journal, et en même temps “être Charlie

Etre Charlie”, ça veut juste dire  : “je suis pour la liberté d’expression”.

C’est assez simple, et l’immense majorité des français sont attachés à la liberté d’expression.

Mais on ne peut pas être pour la liberté d’expression seulement quand ça nous arrange !

On ne peut pas être pour la liberté d’expression SAUF… quand on nous critique!

On ne peut pas être pour la liberté d’expression SAUF… pour Lotfi, Abdelhadi, Farid, Azdine… qui osent critiquer cette municipalité!

En citant à comparaître tous ceux qui vous critiquent, vous ne faites pas que dépenser de l’argent inutilement.

Vous faites pire : vous piétinez une valeur centrale de notre démocratie. Notre liberté d’expression.

Vous donnez l’image détestable d’une femme politique dont les valeurs sont à géométrie variables.
Et tout cela est bien plus grave qu’un petit post sur facebook !!!