Archives pour la catégorie Ensemble pour Vénissieux

Retour sur le conseil du 8 avril

Il y avait du monde au conseil municipal du 8 avril dernier.

Surtout des militants pro-municipalité, assez âgés il faut l’avouer – venus en renfort pour contrer une manifestation de parents qui demandaient un accueil périscolaire toute la journée du mercredi.

Et d’enfance il en fut beaucoup question tout au long du conseil.

D’abord le vote du projet éducatif du territoire, un document aussi difficile à lire que vide de sens et qui ne prévoit pas de périscolaire le matin ni ne s’intéresse à la mixité dans les écoles.

L’adoption du nouveau règlement de la restauration scolaire ensuite, qui consacre le revirement de Michèle Picard, à un an des élections. Désormais, et enfin, il y  aura des menus avec et sans viande tous les jours  à la cantine (malgré les explications totalement  incompréhensibles du maire)

L’évolution des nouveaux tarifs enfin qui prévoit de sérieusement punir les parents d’élèves qui ont eu l’outrecuidance de voter pour la semaine des 4 jours. On notera par exemple dans ce rapport des augmentations de + 300%, mais la majorité, comme un seul homme, vote comme on lui demande de voter… sauf quand il s’agit de confier l’affichage publicitaire de la mairie au groupe Decaux après un semblant de mise en concurrence. Là, les 3 élus Europe écologie les verts se ressaisissent et osent… l’abstention.

Nous sommes bien le seul groupe politique à mener le combat et à dénoncer les dérives, les incohérences et les fuites en avant de cette municipalité.

La dernière en date : l’achat systématique par la Sacoviv de tous les appartements disponibles pour augmenter son patrimoine et tenter d’éviter d’être fusionnée avec un autre bailleurs social.

Cette fin de mandat s’annonce… pathétique!

 

Abstention… de courage !

Dans une assemblée d’élu en charge d’une collectivité locale, le vote du budget et le moment le plus important.

S’il n’y avait qu’une délibération par an à retenir, c’est à l’évidence celle qui permet de décider de l’usage de l’argent public.

Hier, lundi 28 janvier, la métropole de Lyon examinait  justement de son projet de budget pour 2019.

Après de très nombreuses interventions des différents groupes politiques, ce budget a été adopté à la majorité.

Les vénissians peuvent se réjouir de cette décision qui va permettre au grand lyon de continuer à investir sur notre commune dans les domaines de la propreté, de la voirie, du développement économique, etc.

Mais qu’ont voté les élus municipaux de la majorité qui siègent au conseil de la métropole ?

Que pensent Idir Boumertit, Marie-Christine Burricand, Pierre-Alain Millet, Yolande Peytavin et Michèle Picard de ce budget métropolitain

Sont ils pour ? sont ils contre ?

Eh bien ils ne sont ni pour, ni contre, bien au contraire, car ils se sont abstenus !

S’abstenir, s’interdire volontairement de prendre partie sur certaines délibérations témoigne en général d’un manque d’intérêt pour la question posée.

Mais s’abstenir pour le vote du budget signe à l’évidence un cruel manque de courage politique.

Car en démocratie, on est pour ou ou est contre l’usage des deniers publics. On ne peut pas s’en désintéresser, on ne peut pas ne pas avoir d’avis.

C’est pourtant ce qu’on fait les élus communistes au Grand Lyon.

Du budget de la métropole, ils n’en ont visiblement rien à faire.

Ou alors,qu’ils disent aux vénissians les raisons qui les ont conduit à s’abstenir sur la plus importantes délibération de l’année.

Au conseil hier soir…

Le problème quand une mairie d’une ville de plus de 60 000 habitants ne fait qu’un conseil municipal tous les deux mois, c’est que les séances durent très longtemps et réservent parfois des surprises…

ce fut le cas ce lundi 17 décembre. Avec plus d’une trentaine de rapports à l’ordre du jour, il était écrit que nous délibérerions jusque tard dans la nuit…

D’autant plus que l’avant veille nous avons appris qu’un débat sur l’actualité nationale serait organisé. Nous nous sommes donc exprimé sur la crise des gilets jaunes en espérant que la mairie de Vénissieux prendrait amplement part au débat national lancé par le président.

Mais là où nous ne faisions que souligner qu’il était important qu’un débat se déroule dans un climat de confiance, nous avons découvert que la majorité était en pleine… défiance. Continuer la lecture de Au conseil hier soir…

La mauvaise foi incarnée

Souvenez vous, nous avions signalé à la mairie une grosse faille de sécurité dans le site internet destiné aux familles.

Nous avons profité du conseil municipal du 15 octobre pour interroger directement le maire sur cette question qui concerne quand même beaucoup de Vénissians

Comme à l’accoutumé, quand il s’agit de question complexe, Michèle Picard à demandé à son directeur des services de répondre.

C’est donc ce fonctionnaire dévoué qui nous a assuré, la main que le coeur, que non, pas du tout, les services internet de la mairie de vénissieux étaient tout à fait sécurisés depuis toujours.

Sauf que là encore, pas de veine, nous avons fait des tests avant et après notre alerte !

Continuer la lecture de La mauvaise foi incarnée