Archives pour la catégorie Ensemble pour Vénissieux

Hier, au conseil municipal

Savez-vous ce qui se passe au conseil municipal de Vénissieux lorsqu’un élu pose une question au maire ?

Pas une question politique compliquée ou qui demande des recherches techniques, non.

Une réponse toute simple, toute bête : “Quel est le chiffre en bas de votre fiche de paie, madame le maire ?

Que se passe t il ?

Rien, pas de réponse, nada, que tchi !

Nous avons en effet profité d’un rapport qui permettra à la majorité de Vénissieux d’augmenter les indemnités des élus pour nous étonner du fait que madame le maire se faisait rembourser ses hamburgers chez Mc Donald’s.

Continuer la lecture de Hier, au conseil municipal

La maire au Mc Do ?

Les pouvoirs des conseillers municipaux de l’opposition sont, il faut l’avouer, assez limités par le code des collectivités locales. Nous pouvons voter contre les rapports, nous exprimer en conseil municipal, et – normalement – publier des tribunes dans le journal municipal.

Mais nous pouvons aussi demander à consulter les documents comptables et financiers de la mairie pour nous assurer de la bonne gestion de la collectivité.

C’est ce que nous avons fait.

Comme rien n’est simple à vénissieux, nous n’avons d’abord pas eu de réponse. Nous avons donc dû saisir la CADA, la commission d’accès aux documents administratifs, qui nous a donné raison et a contraint les services municipaux à nous ouvrir leur portes.  

Continuer la lecture de La maire au Mc Do ?

Le crépuscule de Vénissieux (une enquête de Médiacités)

 

Médiacités est un nouveau journal en ligne (et payant) centré sur l’actualité des grandes métropoles françaises.

Leur manifeste donne tout de suite la couleur :

Nous croyons que la presse doit jouer un rôle de contre-pouvoir au niveau local. Lutter contre la constitution de baronnies, déverrouiller les systèmes quels qu’ils soient et endiguer la défiance généralisée qui mine notre démocratie.”

Lorsqu’ils nous ont contacté pour l’enquête qu’ils menaient sur le lent crépuscule des banlieues rouges lyonnaises, nous avons sauté sur l’occasion.

Nous avions tant à dire sur la façon dont notre ville est (mal) gérée ! Continuer la lecture de Le crépuscule de Vénissieux (une enquête de Médiacités)

Un joyeux bordel*

 

VénissieuxInfos

Le premier conseil municipal après les élections législatives devait être l’occasion de réflexions et d’échanges entre les différents groupes politiques.

C’est du moins ce que nous avions préparé avec sérieux pour interpeller madame le maire sur son score particulièrement faible à Vénissieux.

Nous considérons en effet qu’avec seulement 1924 voix sur 30 712 inscrits pour une population de 62 575 habitants, c’est la question de la légitimité même de Michèle Picard qui est aujourd’hui posée.

Mais ce débat n’a pas pu avoir lieu en raison des règlements de compte au sein du groupe de Christophe Girard.

Ce dernier a décidé d’exclure de son groupe Nasser Djaidja, Saliha Mertani, idaya Said, après que Maurice Iacovella a annoncé qu’il ne siégerait plus dans aucune formation. Avec quatre élus en moins “Rassemblement pour Vénissieux” de Christophe Girard ne rassemble plus grand monde…

Ce débat n’a pas pu avoir lieu puisque Djillanie Benmabrouk a fait une longue intervention – sans aucun rapport avec l’ordre du jour – pour se plaindre des commentaires disgracieux dont il ferait l’objet sur facebook

Ce débat n’a pas pu avoir lieu puisqu’enfin des habitants ont manifesté pour dénoncer la décision de démolir  leur  immeuble situé rue E . Herriot sans aucune concertation.

Un conseil tout à fait désordonné que les maigres rappels à l’ordre du Maire n’ont pas permis de calmer

Vous pouvez lire nos interventions sur le tableau du personnel, l’agenda 21, ou la convention avec la métropole pour un pass cinéma en cliquant sur les liens

 

 

* Nous utilisons à dessein le mot “Bordel”, non pas dans son sens premier (un lieu de prostitution), mais dans son sens figuré, et très familier pour définir un lieu où règne un grand désordre matériel ou non ; du tapage... 
“Y en a trop qui foutent le bordel" (Céline, Mort à crédit)