Un joyeux bordel*

 

VénissieuxInfos

Le premier conseil municipal après les élections législatives devait être l’occasion de réflexions et d’échanges entre les différents groupes politiques.

C’est du moins ce que nous avions préparé avec sérieux pour interpeller madame le maire sur son score particulièrement faible à Vénissieux.

Nous considérons en effet qu’avec seulement 1924 voix sur 30 712 inscrits pour une population de 62 575 habitants, c’est la question de la légitimité même de Michèle Picard qui est aujourd’hui posée.

Mais ce débat n’a pas pu avoir lieu en raison des règlements de compte au sein du groupe de Christophe Girard.

Ce dernier a décidé d’exclure de son groupe Nasser Djaidja, Saliha Mertani, idaya Said, après que Maurice Iacovella a annoncé qu’il ne siégerait plus dans aucune formation. Avec quatre élus en moins “Rassemblement pour Vénissieux” de Christophe Girard ne rassemble plus grand monde…

Ce débat n’a pas pu avoir lieu puisque Djillanie Benmabrouk a fait une longue intervention – sans aucun rapport avec l’ordre du jour – pour se plaindre des commentaires disgracieux dont il ferait l’objet sur facebook

Ce débat n’a pas pu avoir lieu puisqu’enfin des habitants ont manifesté pour dénoncer la décision de démolir  leur  immeuble situé rue E . Herriot sans aucune concertation.

Un conseil tout à fait désordonné que les maigres rappels à l’ordre du Maire n’ont pas permis de calmer

Vous pouvez lire nos interventions sur le tableau du personnel, l’agenda 21, ou la convention avec la métropole pour un pass cinéma en cliquant sur les liens

 

 

* Nous utilisons à dessein le mot “Bordel”, non pas dans son sens premier (un lieu de prostitution), mais dans son sens figuré, et très familier pour définir un lieu où règne un grand désordre matériel ou non ; du tapage... 
“Y en a trop qui foutent le bordel" (Céline, Mort à crédit)

Les rapports au conseil municipal (mais que fait la mairie ?)

lundi_26_juin_2017_18_30_00_____Conseil_municipal_____26_06_2017_-_18H30___Conseil_municipal___Activité_municipale___Ville___Vénissieux_-_Ville_de_Vénissieux

le prochain conseil municipal aura lieu le 26 juin à 18h30.

Dans n’importe quelle mairie de plus de 10 000 habitants, les projets de délibération sont accessibles en ligne via internet.

Cela permet d’économiser du papier et de donner à chaque citoyen la possibilité de consulter les dossiers qui concernent la gestion de la commune.

Dans n’importe quelle mairie… sauf à Vénissieux qui n’a toujours pas bien compris à quoi servait l’internet !

A croire qu’il n’y a pas assez de personnel pour mettre en ligne ces quelques fichiers.

A moins qu’il ne s’agisse pas de manque de personnel, mais de manque de compétence politique…

Nous nous chargeons donc de faire ce travail citoyen. bonne lecture !

rapport n 1
rapport n 2
rapport n 3
rapport n 4
rapport n 5
rapport n 6

le reste plus tard…

La démocratie… à la schlague ?

liberté

Est-ce parce que notre maire est désormais pleinement en campagne électorale pour devenir député ?

Toujours est il que l’ordre du jour du jour du conseil municipal du 15 mai était particulièrement succinct.

Quelques rares et obscurs rapports sur la politique de la ville, la protection fonctionnelle des élus,  ou les désormais traditionnelles demandes de garanties d’emprunt pour construire encore et encore des logements sociaux.

Mais l’essentiel de ce conseil n’était pas sur les tables des conseillers municipaux.

Nous avons profité d’une prise de parole en début de conseil pour dénoncer la scandaleuse tentative d’intimidation menée par la mairie à l’encontre de tous les internautes qui osent critiquer sur internet la politique menée par Michèle Picard.

Aprés s’être attaquée – en vain – au bloggeur de venissieuxinfo.fr,  trois vénissians ont été assignés devant le tribunal pour fait d’injure publique, au mépris le plus total de la liberté d’expression.*

Une liberté d’expression qu’entendait bien défendre une cinquantaine de citoyens… mais qui se sont vu refuser l’accès à la salle du conseil.

Décidément, à Vénissieux, c’est la démocratie… à la schlague !

 

*Lotfi Ben Khelifa s’est présenté ce 16 mai au tribunal pour se voir informer du renvoi de l’affaire au 17 octobre… 

Au conseil municipal de printemps…

Un conseil municipal, c’est du papier, beaucoup de papier, des kilos de papier !

Entre les rapports à proprement parler et les annexes, les conseillers municipaux se trouvent souvent avec une demi-ramette à lire… ou pas !

C’est l’impression que nous avons eu ce lundi 20 mars alors que Pascal Dureau a fait remarquer au maire qu’il manquait une page dans le rapport sur l’atelier santé ville, ou lorsqu’Anne Cécile Groléas a pointé les manques et erreurs de pagination du Plan de déplacement urbain.

Ce n’est pas grave s’il manque des pages, passons au vote”, c’est en substance la réponse qui nous a été donnée, et tant pis pour les conseillers municipaux qui, comme nous, font leur travail en lisant tous les rapports. Continuer la lecture de Au conseil municipal de printemps…