Conseil du 20/03 – Garantie d’emprunt pour logements sociaux

 

Garantie d’emprunt pour logements sociaux

Anne cécile Groléas

Des vefas des vefas, toujours des Vefas”… aurait chanté Gainsbourg s’il n’avait pas fait des petit trous au métro porte des Lilas…

Vous nous demandez à nouveau de bien vouloir vous autoriser à garantir un emprunt pour qu’ICF puisse acheter en VEFA – Vente en l’état futur d’achèvement – des logements sociaux.

Cette délibération  pose une énième fois la question de votre politique de logements. ….politique inconséquente

Tout comme l’Etat doit débourser des centaines de millions pour rénover les erreurs urbaines du passés, il faudra des décennies pour corriger vos erreurs.

Sur le fond d’abord.

Vénissieux compte pratiquement 50% de logements sociaux, soit deux fois le minimum légal imposé…

La question n’est pas de savoir si c’est trop ou pas assez.

La question est de savoir si ces logements sont bien répartis sur tout le territoire de la commune.

La question est de savoir si l’ajout de ces nouveaux logements sociaux permettent une vie de quartier agréable et apaisée.

Et la réponse est bien entendu :  non.

Vous avez concentré les logements sociaux dans quelques quartiers bien connus qui sont désormais difficilement gérable .

Mais le pire n’est pas que vous  continuiez à construire des logements sociaux

Le pire c’est que vous continuez à construire des logements sociaux dans ces quartiers qui n’en peuvent plus.

Ces deux garanties d’emprunts vont permettre la construction de 28 et 35 logements sociaux dans de quartiers qui n’en n’ont pas besoin.

Sur la forme ensuite.

La quasi totalité des logements sociaux qui sont construits à Vénissieux le sont désormais par la technique de la VEFA.

Concrètement, c’est un promoteur privé qui construit le bâtiment et qui le revend quasi immédiatement à un bailleur social.

L’avantage est évident : tout cela va beaucoup plus vite et vous permet d’éviter d’avoir des grues et des chantiers quelques mois avant l’élection.

L’avantage, c’est aussi de faire croire que vous ne permettez plus la construction de logements sociaux

Mais il ya aussi un tyroisième avantage – tout du moins pour les promoteurs privés  : c’est que cette technique est tout à fait rentable.

Vous avez sans doute vue l’émission diffusée par capital sur M6 à propos du promoteur lyonnais Alila.

Un promoteur spécialisé dans la construction du logement social et qui fait fortune sur ce modèle économique. Il attend un chiffre d’affaire de plus d’un milliard d’euros, roule en Lamborghini et se paie de la publicité sur les maillots de l’OL…

Tout cela grâce à qui ?

Tout cela grâce à l’argent du logement social et des maires qui comme vous usent et abusent de la VEFA.

Pourquoi ne pas faire comme dans d’autres communes. A Vaulx en Velin par exemple ? Garder un chiffre constant de logements sociaux mais faire baisser de facto le ratio par l’apport de nouveaux habitants dans le parc privé?

Mais vous refusez d’ouvrir un débat sur cette question et vous vous obstinez à donner toutes satisfactions aux demandes de permis de construire des promoteurs qui vous sont présentés.

Et cela est grave car l’indigence de votre politique du logement se paiera dans les décennies à venir.

Nous voterons contre ces rapports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>