conseil du 12/10 – Rapport annuel de gestion de la sacoviv

Madame le Maire

La communication du rapport annuel de gestion de la sacoviv est toujours un grand moment.

Tout comme les membres de la Miilos ou les magistrats de chambre régionale des comptes, nous  nous régalons de cette lecture. Nous serions presque tenté de dire : “Merci pour ce moment. »

Mais soyons sérieux. Un peu plus que ce rapport qui est pour le moins brouillon.

Il omet beaucoup d’éléments, mais bien qu’il s’achève le 30 octobre 2014 il fait état d’évènements postérieurs. A croire que les élus du CA lisent dans le marc de café !

Je vais reprendre point par point, et je m’excuse par avance auprès du public de la longueur de mon intervention, mais il s’agit d’un dossier important qui méritait peut être  d’être abordé en début de conseil.

Administration

Le mandat de DG de Didier LAURENT a cessé de fait avec l’élection de Monsieur Millet à la Présidence en mai. A quelle date Didier LAURENT a-t-il été confirmé comme DG par le nouveau CA? Et à temps plein ou  temps partiel, car je crois savoir que Monsieur Laurent avait à l’époque d’autres activités rémunérées à temps plein.

Organisation

Il me semblait qu’il s’était passé quelque chose fin novembre 2013. La mise à pied puis le licenciement du Directeur. Que la SACOVIV n’ait plus de directeur et qu’il ne soit pas remplacé est manifestement un évènement qui aura échappé aux élus représentant la Ville au CA de la SACOVIV.  On évoque le départ de monsieur CHATELAIN. Il me semblait, j’étais alors administrateur, que monsieur CHATELAIN avait pris acte de son licenciement. Nuance qui aura ,là encore, échappé aux élus représentant la Ville au CA de la SACOVIV.

Relations locataires

Sur cette question la SACOVIV n’a rien à dire ou alors est ce qu’elle n’a rien fait ? Il suffit de lire la presse pour s’en rendre compte.

Personnels

Je me permets de relever une erreur. Monsieur GUYARD n’était pas directeur Général Délégué, mais simple directeur administratif.  Et pour la bonne information de tous, je note quatre omissions : procédure prud’hommes de 3 salariés pour harcèlement, procédure prud’hommes de monsieur GUYARD pour licenciement sans cause, procédure prud’homme de monsieur CHATELAIN pour licenciement sans cause, Tribunal de Commerce de monsieur GUYARD pour révocation illicite.

Sur ce dernier point l’arrêt du Tribunal donne raison à l’ancien directeur délégué et condamne la SACOVIV  pour non respect de la procédure.

Tout cela a encore échappé aux élus représentant la Ville au CA de la SACOVIV.

Rapport CRC

Je relève une erreur à propos de la dissociation Président / DG. Contrairement à ce qui est indiqué entre décembre 2013 et février 2014, madame EBERSVILLER a continué à cumuler ces deux mandats.

Par ailleurs, sur les 5 recommandations de la CRC de juillet 2013, 15 mois plus tard rien n’avait été fait sur la réflexion stratégique, rien non plus sur le recouvrement des loyers, rien non plus sur les charges. Quand à la passation des marchés le nécessaire avait été fait dès mars 2012. Le bilan est un peu maigre et la dynamique pas franchement visible.

Monery

Les talus refaits pour les élections auront coûté plus de 600 000 euro de fonds propres à la SACOVIV pour une poignée de propriétaires. Mais la proximité des élections municipales peuvent peut-être expliquer des décisions aussi incompréhensibles…

Tourmalines

On apprend que la SACOVIV a payé les travaux de construction, mais le Conseil Municipal ne saura pas si tout a été vendu et si l’objectif financier prévisionnel a été atteint.

Entretien

Il faut porter au crédit de la SACOVIV que les efforts déployés par l’équipe précédente pour augmenter chaque année le budget de Gros Entretien n’ont pas été remis en cause et vont porter leurs fruits à terme s’ils sont poursuivis. Un bon point qu’il faut reconnaître.

Cependant la politique d’entretien courant a un agenda plutôt  électoraliste. Pour ne pas déplaire aux locataires, ce budget explose (+ 65%), les élus du CA reconnaissant d’ailleurs que cela n’est pas, je cite, « compatible avec les capacités financières de la société ».

Mauvaise nouvelle pour les locataires, il n’y a plus d’élection en vue, donc les travaux de circonstance seront plus difficiles à obtenir.

Vacance

La SACOVIV remarque que la vacance augmente peu. Mais comme le patrimoine a augmenté avec Harmonia et Comédie, un taux de vacance qui frise désormais les 2% est un indicateur inquiétant.

Impayés

Ce poste explose. Y aurait-il eu des consignes début 2014, puis en 2015 dans l’attente des nouvelles élections municipales pour être moins réactif et exigeant?

Locataires en difficulté

L’existence d’une conseillère sociale est présentée comme une nouveauté. En fait ce poste existe depuis 2011…

Exploitation dégradée

Ce rapport 2014 nous annonce une mauvaise année 2015. Si les loyers augmentent de 0,90% (58 000 euro), le don du foyer Henry RAYNAUD à la Ville va diminuer les revenus locatifs du même montant. Soit l’an prochain le même niveau de recettes, quand on suppose que les dépenses vont sans doute augmenter.  

Charges d’exploitation

Le poste personnel explose de plus de 7% (10 000 euro par mois), alors que le directeur licencié en décembre 2013 n’a pas été remplacé, et que la direction  générale était assurée bénévolement, au moins jusqu’en février. Cela aurait dû permettre de couvrir largement l’arrivée d’un responsable de Pôle.

D’ailleurs l’augmentation de 7,5% du poste personnel conduit bizarrement à constater que, je cite « la part des différents postes (dont le personnel) sont en légère baisse au profit de l’entretien courant qui passe de 10,2% à 12,7% ».

Autrement dit 125 0000 euro de hausse de la masse salariale conduit à une légère baisse.

J’avoue ne pas comprendre .

Je ne comprends pas non plus qu’on se félicite de l’explosion du petit entretien non programmé (+ 503 000 euro).

En revanche je comprends très bien la conclusion de ce rapport : je cite :

“Le résultat d’exploitation est dégradé, le résultat courant est en baisse, le résultat net reste positif, même s’il s’est très fortement dégradé.”

En un mot, madame le Maire, comme s’en vantait récemment dans la presse monsieur MILLET, chacun aura bien compris que dégradé, en baisse, fortement dégradé indique qu’à la SACOVIV le bilan est comme toujours “globalement positif”.

Nous tenons a remercier l’ensemble des élus et de la salle pour son attention mais il était nécessaire de souligner tout ce que ce rapport tente de cacher. La sacoviv va mal, elle nécessiterait une véritable reprise en main pas des professionnels pour que ses locataires n’en soit pas les premières victimes.

Une réflexion au sujet de « conseil du 12/10 – Rapport annuel de gestion de la sacoviv »

Répondre à desfossez Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *