conseil du 11/12/17 – avis sur le Plan local d’urbanisme

Rapport 4 Plan local d’urbanisme, Anne cécile Groleas

Madame le Maire,

Votre rapport mélange 2 choses :

  • L’avis demandé par la Métropole sur son projet de plan local d’urbanisme
  • L’avis demandé par la Ville sur 14 demandes de modification de ce même plan local d’urbanisme : c’est à ne rien y comprendre !

Nous considérons que vous aviez largement le temps depuis 2012 pour instruire ces demandes auprès de la Métropole.

Désormais, ces 14 remarques sont à étudier en proximité avec les usagers pendant la phase de concertation prévue au printemps 2018.

Prenons le cas de la rue Antoine Billon (proposition n°10). La Métropole propose un aménagement qui permettra d’élargir la voirie. Vous faites une contre proposition. Les habitants fortement impactés par votre proposition qui ont formé un collectif. Vous ne prenez pas le temps de les recevoir ni de répondre à leurs courriers. Nous ne pouvons pas cautionner de telles pratiques.

Une autre proposition (n°5) porte sur l’implantation d’une supérette sur le site du Puisoz prétextant le manque d’offre sur le quartier.

Cela ne correspond ni à la réalité, ni à la demande des habitants qui réclament plutôt un équipement public du type maison de services (poste, banque, mairie de quartier…), une maison médicalisée ou un EHPAD. Il faudra vraiment que vous nous expliquiez votre politique en matière de commerce de proximité car entre les autocollants décoratifs que vous nous proposez au rapport n°15, les 3 slides du projet coeur de ville 2030 qui satellise les commerces loin du coeur historique de la ville, et cette proposition de supérette.

Nous ne comprenons pas, et les habitants non plus. La redynamisation du centre ville ne se fera pas par des projets urbains hasardeux.

Et quand on regarde le rapport sur les observations de la chambre régionale des comptes, que vous avez fort habilement poussé à la fin du conseil municipal, on comprend bien que c’est toute la gestion de la ville qui est devenue hasardeuse : la gestion du personnel, le manque de prévision budgétaire, la fiscalité, le non respect de la loi NOTRe, et jusqu’au manque de déontologie (p19/53 du rapport de la CRC).

Mais bien sûr nous débattrons de ce rapport en fin de conseil.

Revenons au plan local d’urbanisme : votre proposition n°13 “Angle Croizat / Houël” vise à supprimer un espace vert que la Métropole propose de conserver pour construire un immeuble de bureaux avec des commerces au rez de chaussée.

Faut-il penser que vous souhaitez régler les problèmes de trafic de drogue en utilisant ce PLU ?  

Mais je préfère comme Gérard Collomb imaginer que nous devons réconcilier l’urbain et l’humain. A aucun moment vous ne proposez des services publics qui accompagneront votre ambition de bétonner pour densifier.

Je vous épargne nos remarques sur les autres propositions car nous souhaitons avant tout l’organisation de plusieurs séances publiques, de la communication et de l’écoute pour que ce PLU soit un succès pour la Métropole, la ville de Vénissieux et ses habitants.

Même si nous sommes très favorable au orientations prévues par  le nouveau PLU, nous  ne pouvons  accepter que vous utilisiez ce rapport pour faire croire que la mairie est encore compétente en matière d’urbanisme.

Vos nombreuses demandes sectorielles n’ont rien à voir dans ce rapport.

Le grand Lyon nous demande un avis, ou défavorable. La métropole ne nous demande pas de le ré-écrire !

Dans ces conditions, nous ne pouvons que voter contre cette instrumentalisation de cette procédure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *